Atelier de dramaturgie avec Ph. Goudard et Ch. Biet

Dans le cadre de l’atelier de dramaturgie du Master en Arts du spectacle vivant, la filière d’Arts du spectacle de l’ULB accueille en février et mars deux professeurs invités. Du 12 au 14 février Philippe Goudard  professeur de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3, grand spécialiste du cirque et de son histoire, interviendra sur l’histoire du cirque, les composants du cirque et l’esthétique du risque pour ensuite aborder le sujet du clown, son histoire et son actualité.
Du 4 au 6 mars, nous accueillerons Christian Biet, professeur d’histoire et de l’esthétique du théâtre de l’Université Paris-Nanterre. Spécialiste du théâtre du XVIIème siècle, de l’histoire des idées et des questions relatives au spectacle, en particulier de l’Ancien Régime, il est l’auteur de nombreux articles et ouvrages (notamment Qu’est-ce que le théâtre, co-écrit avec Christophe Triau). Christian Biet animera un séminaire sur la dramaturgie du théâtre de répertoire et notamment le théâtre du XVIIe siècle. Nous travaillerons ensemble sur La Place Royale de Pierre Corneille.
Si vous souhaitez assister à un ou au deux séminaires, il suffit d’envoyer un mail à karel.vanhaesebrouck@ulb.ac.be

Atelier Genre(s) et Dramaturgies, animé par Sylvia Botella

Séance 1 – Le 3  & 10 février : Quand le Drag King rencontre Theophano !

Comment la pratique du drag-king permet de redéfinir le rapport au corps, au genre et à la sexualité ? Comment cette pratique manifeste-t-elle sa subversion à l’ordre hétéronormatif ? En quoi la performance et la mascarade de la masculinité tient-elle du féminisme ?

Intervenant.e.s : Caroline Merlo, autrice et diplomée en Master d’arts du spectacle en analyses et écritures cinématographiques & Juda Lavidange, Drag King

Un Jour pina a demandé… de Chantal Akerman | Les Profs font leur cinéma

Dans le cadre de la programmation « Les Profs font leur cinéma », Stéphanie Gonçalves et Elodie Verlinden présentent  le 16/12 à 18h00 au PointCulture ULB Ixelles, le film « Un Jour pina a demandé… » de Chantal Akerman

« Durant cinq semaines, Chantal Akerman a suivi le travail de la chorégraphe Pina Bausch, dans les villes et festivals, en en captant les moments forts, filmant au plus près du corps des danseurs. Sans jamais tomber dans le film informatif, la cinéaste s’attache à rendre par son regard la violence passionnelle et politique qui s’incarne dans les chorégraphies de Pina Bausch. »

  • Un jour Pina a demandé… (1983 – 57′) de Chantal Akerman.
  • Film présenté et contextualisé par Stéphanie Gonçalves et Elodie Verlinden (Faculté de Lettres, Traduction et Communication)
  • Entrée libre

Le corps et tant qu’archive de l’autre: appropriation, incorporation et transmission

Exposition et soutenance de thèse de doctorat en Art et sciences de l’art de Carolina Bonfim

26 et 27 novembre, 2 au 4 décembre de 14 à 18h

Soutenance publique 9 décembre à 17h

Hôtel van de Velde, 29 av. Franklin Roosevelt 1000 Bruxelles

Ce projet s’inscrit dans la poursuite de sa pratique artistique des dernières années, axée sur le corps et l’archive à travers une approche basée sur les arts visuels. Au moyen de différents média (photographie, vidéo, performance, texte, etc.), elle étudie les rapports entre identité, incorporation, archive immatérielle et transmission dans et par le corps.

C’est cet intérêt particulier pour la notion de corps en tant qu’archive qui l’a conduite à emprunter la voie du doctorat, comme chemin possible pour obtenir une compréhension plus vaste de la poétique de ce phénomène. Cette corrélation entre archive et corps est de plus en plus revendiquée, notamment par un certain nombre d’artistes qui considèrent le corps comme un réservoir de savoirs, voire un lieu d’héritage, et comme un véhicule capable de connecter passé, présent et futur. Que signifie archiver le corps ? En quoi cette opération diffère-t-elle de l’archivage d’objets et/ou de documents ? Comment penser un travail sur les archives à partir du corps, c’est-à-dire à partir d’un ensemble d’opérations et de méthodes qui n’aspirent pas nécessairement à l’authenticité ou à la fidélité ? Comment peut-elle montrer plastiquement des archives immatérielles ? Quelle est l’approche à adopter pour traiter les pratiques archivistiques de ce qui semble être « inarchivable » ? Telles sont les questions auxquelles elle va essayer d’apporter une réponse. À travers une pratique artistique singulière et autonome, elle va s’interroger sur la manière dont l’Autre peut être incorporé, archivé et transmis. Pour ce faire, elle a développé trois volets, trois propositions artistiques – 90 mouvements sur TECHNOGYM G6508D, Not himself, not herself, not itself et Laboratoire sur les manières de chercher, détruire, inventer, être et performer l’archive – qui constituent trois différentes approches du corps en tant qu’archive dans le but d’explorer différentes voies d’action.

Carolina Bonfim est une artiste et chercheuse née à São Paulo. Centrée sur la question des archives immatérielles, sa pratique se base sur le développement et la mise en œuvre de modes expérimentaux de transmission et de traduction. Au cours de ces dernières années, elle a mené à bien différents projets, qui ont en commun l’établissement d’un dialogue étroit avec la pensée critique. Elle a récemment exposé Not himself, not herself, not itself au Homesession Artspace (2019, Espagne). Ces travaux ont également été présentés à la Casa do Povo (2018, Brésil), au MARCO – Museo de Arte Contemporáneo de Vigo (2017, Espagne), au Centre national de danse contemporaine d’Angers (2016, France), au Museo de Arte Contemporáneo del Sur (2017, Argentine), à la Fundació Miró (2015, Espagne), à la Galerie A Gentil Carioca (2014, Brésil), au Lugar a dudas (2014, Colombie), entre autres.

affiche BONFIM

Annonce soutenance FELICE BONFIM Carolina

« Travailler avec la ville/Performing the city »

Avec le soutien de la Fondation Bernheim, le Master en Arts du Spectacle Vivant de l’ULB, l’ERG, La Cambre et le RITCS développent un module de pédagogie collaborative visant à réunir les praticien.ne.s et théoricien.ne.s de demain autour de la problématique de la ville contemporaine.

Le module “Travailler avec la ville/Performing the city » propose une exploration physique et réflexive de Bruxelles, afin de développer et partager des compétences adaptées à la réalité professionnelle du secteur culturel et artistique contemporain tout en se confrontant aux contradictions et aux tensions de cette ville multiculturelle. La thématique du travail et plus spécifiquement du Night-Shift servira de point de départ à ce laboratoire de recherche. Le parcours se déroulera sur deux années académiques, entre novembre 2019 et novembre 2020 et sera suivi par une équipe pédagogique composée d’enseignant.e.s des différentes institutions participantes.

APPRENEZ-MOI A FAIRE DE L’ART

APPRENEZ-MOI A FAIRE DE L’ART
Un projet de Tania Alice avec la participation de Gilson Motta.
 
2 & 3 décembre 2019 18u, Salle Delvaux, Campus Solbosch, ULB
Réservations: spectvivulb@gmail.com (gratuit) 
Suite au coup d’état de 2016 au Brésil, la performer Tania Alice a parcouru pendant un an quatre continents avec un sac à dos et une affiche, en demandant aux différentes populations: « Qu’est-ce qu’un artiste peut ou doit faire aujourd’hui? ». Sur scène, elle réalise une sélection des réponses données par les personnes de diverses nationalités, âges et professions. Le spectacle met en évidence les attentes des différents publics par rapport aux rôle de l’artiste dans la société aujourd’hui.  
 
Partenaires:  UNIRIO (Université Fédérale de l’Etat de Rio de Janeiro) / Performers sem Fronteiras / Le Corridor – Maison de Création et de Production Contemporaine  de Liège / Usina da Alegria Planetária / Théâtre de la Cité.
 
évènement organisé par le master en arts du spectacle vivant de l’ULB avec le support du Centre de recherche en cinéma et spectacle vivant (CiASp)

La filière Arts du spectacle vivant au Ruhrtriennalle Campus 2019

Pour la deuxième édition consécutive, une partie des étudiant.e.s de la filière Arts du Spectacle Vivant a participé au Ruhrtriennalle Campus/International Festival Campus, se déroulant durant le festival Ruhrtriennalle.

Pendant cinq jours, en compagnie d’étudiant.e.s et chercheur.e.s de Francfort, Bochum, Chicago, Tel-Aviv et Tanger, nous avons assisté à des spectacles, débattu de la dramaturgie contemporaine et participé à des séminaires.

 

Les “must-see” de la saison 2019-2020 de l’équipe du Master:

Les enseignants et chercheurs de la filière en arts du spectacle vivant de l’ULB vous proposent leur coups de coeur. Parce qu’ils ont vu et adoré, parce qu’ils admirent le texte, parce qu’il apprécient le parcours de l’artiste en question ou, tout simplement, parce qu’ils sont curieux, juste comme vous, et qu’ils ont hâte de découvrir ce spectacle. Et pour chaque spectacle qu’on vous propose, ils restent des dizaines d’autres possibilités.

Sylvia BOTELLA

Programme We love You (multidisciplinaire) au Beursschouwburg du 20/09 au 20/12
Red Haired Men de Alexander Vantournhout (21 et 23/03) à Charleroi Danse
Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète de Gurshad Shaheman (du 23 au 25/10) & I am Europe de Falk Richter (du 27 au 29/11) au Théâtre de Liège
Kate Tempest (25/10) au Festival des Libertés & Une Cérémonie du Raoul Collectif (28/04 au 9/05) au Théâtre National Wallonie-Bruxelles
Long live The Life… + Ether / After / Armel Roussel au Tanneurs du 5/11 au 9/11
Event Rwanda au Théâtre Varia (29/11 au 13/12)
Ida don’t cry my love de Lara Barsaq (3 au 7/12) au Brigittines
True Copy de Berlin au KVS (28 et 29/01)
5.B4 Summer de Mercedes Dassy au Théâtre de la Balsamine (4/02 au 8/02)
Again the Sunset de Inga Huld Hakonardottir au Halles de Schaerbeek (17 et 18/02)
Performances Beyond 2 shores (16/11) & Final Cut de Myriam Saduis (18/02) à Bozar

Stéphanie GONCALVES

Underneath which rivers flow, de Globe Aroma, DecorAtelier, Bruxelles :
Moving in Concert de Mette Ingvartsen, au Kaaitheater, Bruxelles.
Orestes in Mosul, de Milo Rau, au Kaaitheater, Bruxelles
Nelken de Piano Bausch, au PBA, Charleroi
Kind, de Peeping Tom au KVS

André HELBO

Le présent qui déborde de Ch Jatahi au Theatre National
Sylvia de F Murgia au Theatre National
L’herbe de l’oubli JM D’hoop au Poche
Rwanda 94 et la cantate de Bisesero de J. Delcuvellerie au Varia
Portraits sans paysages du Nimis Groupe aux Tanneurs
Coup de grâce de Pizzuti au Théâtre Public

Frédérique LECOMTE

Kind de Peeping Tom au KVS
La Gioa de Pippo Delbono au KVS
Vita siyo muchezo Yawatoto de moi-même, Frédérique Lecomte (faut bien s’venter)
Notre odyssée de Christian Jatahy au Théâtre National
Requiem pour L d’Alain Platel au Théâtre National
Orestes in Mosul de Milo Rau au Kaaitheater
Antigone in Molenbeek de Stefan Hertmans et Guy Cassiers au Kaaitheater

Antia DIAZ OTERO

Moving in Concert de Mette Ingvartsen au Kaaitheater, Bruxelles
Celestial Sorrow de Meg Stuart et Jompet Kuswidananto au Kaaitheater, Bruxelles
Lostmovements Jan Martens & Marc Vanrunxt à Les Brigittines, Bruxelles
Le sacre du Printemps (2007) de Xavier Le Roy à Les Écuries, Charleroi
Kind de Peeping Tom au KVS, Bruxelles

Karolina SVOBODOVA

Forced Entertainment, Out Of Order, Kaaitheater
Encyclopédie de la parole, Suite n° 4,  Kaaitheater
Naomi Velissariou / Theater Utrecht, PERMANENT DESTRUCTION – THE HM CONCERT, KVS
Eléna Doratiotto, Benoît Piret, Des Caravelles et des batailles,  Théâtre Varia
La Brute, Paying for it, Théâtre National

Marte VAN HASSEL

Monument 0.8: manifestations de Eszter Salamon, au Kaaitheater, Bruxelles.
Cutlass Spring de Dana Mitchel, au CAMPO NIEUWPOORT, Gand.
Fire will become ashes, but not now de Pitcho Womba Konga, KVS, Bruxelles.
Histoire(s) du Theatre II de Faustin Linyekula, Kaaitheater, Bruxelles.
Coloured Swan: Khoiswan + Eldorado de Moya Michael, Tracey Rose, David Hernandez, au KVS, Bruxelles.

Karel VANHAESEBROUCK

Alexander Van Tournhout, Screws, in Nona Malines
Jeanne d’Arc au Bucher, de Romeo Castellucci à la Monnaie
Stefaan Van Brabandt & Johan Heldenberg, Marx, Kaaitheater
Requiem pour L., Alain Platel au Théâtre National
Marat/Sade de Monster Truck, NTG Gand.
Moby Dick de Gorges Ocloo, Ben Okri et Dominique Pauwels, au Kaaitheater
La Brute, Paying for it, Théâtre National

Elodie VERLINDEN

Nelken, de Pina Bausch au PBA, Charleroi
El Amor Brujo, de Israel Galván, aux Écuries/ Charleroi danse, Charleroi
Le Sacre du Printemps, de Xavier Leroy, aux Écuries/ Charleroi danse, Charleroi
Kirina, de Serge Aimé Coulibaly, au Singel, Anvers
Une maison, de Christian Rizzo, à La Raffinerie/ Charleroi danse, Bruxelles

Nele WYNANTS

Thomas Ryckewaert : MOVE 37, kaaitheater, 22/10
Naomi Velissariou, The HM Concert, KVS 19/12
MDLSX, ENRICO CASAGRANDE, DANIELA NICOLÒ, MOTUS, Théâtre National, 25/10
Hannah De Meyer, HI BAUBO (Toneelhuis, NTGent, NONA)
Lisaboa Houbrechts, Kuiperskaai, au KVS: BREUGEL (18/02) & 1095 (23/01)
Kris Verdonck: Act. Johan Leysen Plays Beckett, kaaitheater 13/02

Amin ZAMANI

Les Aveugles de Josse De Pauw au Théâtre National
Histoire de la violence de Thomas Ostermeier au Théâtre National
I put a spell on you de Ehsan Hemat au KVS
Portrait sans paysage du Nimis Group au Tanneurs
Pourama, Pourama de Gurshad Shaheman au Tanneurs

Journée d’accueil de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication

La filière Arts du Spectacle Vivant organise une séance d’accueil le lundi 16 septembre à 10 heures. Celle-ci aura lieu à la salle de projection de la maison des arts, 56 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles (J56.3.303).

L’équipe de la filière se réjouit de vous rencontrer à cette occasion et de répondre à vos éventuelles questions. Des informations essentielles seront données sur l’orientation et la fonctionnement de la filière.

Vous trouverez le programme complet de la Journée d’accueil de la Faculté de Lettres, Traduction et Communication ici