Annonce atelier de théâtre Frédérique Lecomte

Atelier de théâtre

ouvert à toutes les facultés

Venez participer à un cours original de théâtre & réconciliation organisé au sein du Master Arts du Spectacle Vivant par la metteure en scène Frédérique Lecomte, spécialiste de pratique théâtrale dans les zones de conflits.

Ce cours pratique débouchera sur une représentation/exercice public et peut particulièrement intéresser :

  • Les étudiants en droit (théâtre dans les zones de confit, théâtre et justice transitionnelle)
  • Les étudiant en psychologie (théâtre & traumatisme)
  • Les étudiants en sociologie, sciences politiques et anthropologie (théâtre et zone de conflits)
  • Les étudiants en gestion culturelle

Informations pratiques :

La participation est gratuite et ne permet pas de valider des crédits.

Les cours auront lieu du 20 au 23/03 2018 et du 26 au 30/03/2018.

Une séance d’information est organisée à 10 heures le 21 septembre à la maison des Arts (56 avenue Jeanne, 1050 Bruxelles)

Liens :

Théâtre & Réconciliation

le film de Benjamin Géminel, https://vimeo.com/169875037/3ac8fa8318        CODE : geminel   /pour la version anglaise https://vimeo.com/168741152   CODE : geminel

contact :

Frédérique Lecomte +32494411647, Frederique.lecomte@theatrereconciliation.org

 

 

 

6/09 14h30 Soutenance de thèse: “Sémiotique du lien amoureux à travers l’oeuvre de Shakespeare”

Nous avons le plaisir de vous inviter à la soutenance de Monsieur Jean-Claude MAES. Vous trouverez en pièce jointe tous les renseignements nécessaires.

Annonce soutenance MAES Jean-Claude

Le théâtre du Rideau de Bruxelles cherche des stagiaires pour sa saison 2018-2019

Lors de cette saison 2017/2018, l’équipe du Rideau de Bruxelles accompagnera la création de 6 spectacles en collaboration avec 5 lieux partenaires : Le Poche, le Théâtre Marni, Le Théâtre des Martyrs, le KVS et l’Atelier 210.
La cellule « Communication et Relations publiques » souhaiterait s’entourer du dynamisme de plusieurs stagiaires étudiant la communication, la gestion culturelle ou les arts du spectacle.
Si vous avez envie de découvrir toutes les étapes d’accompagnement d’une création et rencontrer les différentes équipes artistiques.
Si vous souhaitez intégrer une petite équipe dans un grand théâtre bruxellois pour y développer vos compétences professionnelles, votre connaissance du secteur culturel et des ses métiers,…
Alors, écrivez-leur en quelques mots votre parcours et votre intérêt pour une telle aventure.
Le Rideau privilégiera les stages de longue durée mais reste ouvert à toute candidature.

Candidatures à envoyer à :
Muriel Lejuste | muriel.lejuste@rideaudebruxelles.be (promotion et relations publiques)
Julie Fauchet | presse@rideaudebruxelles.be (communication et presse)
Laure Nyssen | educatif@rideaudebruxelles.be (médiation des publics jeunes)

Pour découvrir la nouvelle saison du Rideau de Bruxelles, c’est ici: communiqué 17-18

Nouvelle publication: The hurt(ful) body? Performing and beholding pain, 1600–1800

The hurt(ful) body. Performing and beholding pain, 1600–1800
Edited by Tomas Macsotay, Cornelis van der Haven and Karel Vanhaesebrouck
Manchester University Press, 2017.

This book offers a cross-disciplinary approach to pain and suffering in the early modern period, based on research in the fields of literary studies, art history, theatre studies, cultural history and the study of emotions. The volume’s two-fold approach to the hurt body, defining ‘hurt’ from the perspectives of both victim and beholder – as well as their combined creation of a gaze – is unique. It establishes a double perspective about the riddle of ‘cruel’ viewing by tracking the shifting cultural meanings of victims’ bodies, and confronting them to the values of audiences, religious and popular institutional settings and practices of punishment. It encompasses both the victim’s presence as an image or performed event of pain and the conundrum of the look – the transmitted ‘pain’ experienced by the watching audience.

More information: http://www.manchesteruniversitypress.co.uk/9781784995164/

Programme Master en Arts du Spectacle 2017-2018: workshops, séminaires, collaborations

Le Master en Arts du Spectacle Vivant de l’Université libre de Bruxelles propose une formation à la fois théorique et appliquée aux divers métiers encadrant le monde du spectacle (programmation, communication, dramaturgie, critique…).

En alliant la théorie et la pratique, le contenu des cours est conçu comme un parcours permettant aux étudiants de développer une connaissance approfondie de l’histoire et des enjeux de la création contemporaine du théâtre, de la danse et de la performance. Le programme du Master traduit l’idée qu’il est nécessaire aux théoriciens de la scène de passer par des expériences pratiques afin d’être pleinement en mesure d’approfondir la réflexion et la compréhension du médium théâtral.

Les cours théoriques forment les étudiants à l’histoire du spectacle vivant (de façon encyclopédique mais aussi à travers le spectacle vivant en Belgique, l’Art de la Chine, l’opéra et la danse), à ses différentes approches scientifiques (sémiologie, performance studies, ethnoscénologie, génétique du théâtre, anthropologie, cultural studies, etc.), à sa réception critique (séminaire d’analyse critique du spectacle vivant), à ses nouvelles formes (nouveaux médias) ainsi qu’à l’étude des circuits économiques du spectacle vivant. Ce programme se complète par divers cours optionnels qui permettent aux étudiants d’approfondir leurs connaissances dans le domaine de leur choix (histoire du Cirque à l’ESAC, histoire et actualité de la scène à la Cambre, gestion culturelle, rédaction journalistique…).

La formation pratique est développée à travers une série de workshop organisés tout au long des deux années du cursus, afin de mettre les étudiants en contact avec le monde professionnel et leur faire découvrir « de l’intérieur » les processus de création de spectacles ainsi que le fonctionnement des institutions culturelles. Ces ateliers sont systématiquement organisés avec des structures culturelles (Théâtre Les Tanneurs, les Brigittines, le Conservatoire royal de Bruxelles, CIFAS, Kaaitheater, la Cambre, l’ESAC…) et des artistes belges et internationaux reconnus (Frédérique Lecomte, Tania Alice, Laurent Plumhans,…).

Les intervenants animant les workshops et la forme que prennent ces derniers changent régulièrement afin de proposer une grande diversité dans la formation et suivre au plus près les questionnements du monde artistique ainsi que les problématiques sociétales. En invitant les étudiants à construire une réflexion théorique en dialogue avec les pratiques professionnelles et le contexte socio-culturel, le Master en Arts du Spectacle Vivant propose une manière originale de mobiliser les apports de la théorie critique et des études culturelles pour penser la création contemporaine en tant qu’événement inscrit dans la société.

Programme des ateliers pratiques pour l’année académique 2017-2018 :

Bloc 1

  • Signal#6 « The Art of Gatering/L’Art du Rassemblement » organisé par CIFAS
  • Parcours « Happy Endings » au Théâtre Les Tanneurs
  • Workshop de Frédérique Lecomte (Théâtre et Réconciliation)
  • Workshop de Jo Lacrosse (Insas) « Approche corporelle et gestuelle des acteurs en spectacle vivant »
  • Workshop Bernheim avec les étudiants du Conservatoire royal de Bruxelles. Artistes invités : Laurent Plumhans et David Bade (à confirmer)
  • Module « Lecture de textes théâtraux » avec David Strosberg (Théâtre Les Tanneurs)
  • Module « Performance » avec Sylvia Botella (critique)
  • Module « Dramaturgie appliquée » avec Karel Vanhaesebrouck (ULB): les tragédies historiques de Shakespeare, le théâtre de Bernard-Marie Koltès, la dramaturgie documentaire
  • Module « Analyse de spectacles de danse contemporaine » avec Yannic Mancel et les Brigittines.

Bloc 2

  • Signal#6 « The Art of Gatering/L’Art du Rassemblement » organisé par CIFAS
  • Workshop Frédérique Lecomte (Théâtre et Réconciliation) « Liaisons Joyeuses »
  • Workshop Tania Alice (Performers Sans Frontières, Université de Rio de Janeiro) « Danse pour animaux »
  • Stage professionnalisant

Nouveau programme international: MA Comparative Dramaturgy and Performance Research

ULB Spectacle vivant co-organisera dès l’année académique 2017-2018, ensemble avec les universités de Francfort, de Helsinki et de Nanterre, un Master en Dramaturgie comparative. Ce programme européen s’adresse aux étudiants qui se destinent à travailler dans le contexte à la fois international et interculturel des festivals, co-productions, programmes d’échange et collaborations entre structures. Les étudiants seront amenés à réaliser un stage et étudieront pour une durée de quatre semestres dans deux universités partenaires: Francfort, Bruxelles, Paris et Helsinki. A l’issue de leurs études, ils seront diplômés des universités au sein desquelles ils auront séjourné et obtiendront ainsi un double diplôme en «Contemporary Dramaturgy and Performance Research» (CDPR).

L’ULB recevra des étudiants des universités partenaires dès 2017-2018. Les étudiants de l’ULB pourront s’inscrire dans ce nouveau programme à partir de 2018-2019.

Vous pouvez télécharger une brochure de présentation ici: cdpr_ulb

Contact: karel.vanhaesebrouck@ulb.ac.be

Scènes d’Iran (publication et rencontre publique)

Amin Zamani, chercheur doctoral en Arts du Spectacle vivant à l’Université Libre de Bruxelles préparant une thèse sur la scène contemporaine à Téhéran, a participé au nouveau numéro de la revue Alternatives Théâtrales autour du théâtre iranien. Ce numéro sera présentée lors d’une rencontre publique le 16 juin 2017 de 17h à 19h à La Bellone (Bruxelles)

Que savons-nous en Occident de la culture iranienne en 2017 ? Pour quelques érudits, c’est sans doute la terre des miniatures persanes et des enluminures sublimes, le pays de la littérature ! Celui des poètes persans comme Ferdowsi, Khayyam, Saadi, Hafez, des mystiques tels Rûmî ou Attar. Pour d’autres, l’Iran nous est conté par le cinéma d’Abbas Kiarostami et d’Asghar Farhâdi…

Sans être exhaustif, ce numéro offre un aperçu des arts scéniques dans leur complexité artistique et culturelle : perpétuation de genres traditionnels comme le ta’zieh (représentation religieuse à caractère rituel), le rou howzi (comédies avec le personnage du Noir, le Siâh) qui enchante toujours des salles intergénérationnelles ; création de formes inventives en salle et dans l’espace public. Par cette publication, nous souhaitons saluer le regain de vitalité du théâtre iranien de ces dernières années.

Interventions de : Leyli Daryoush, dramaturge, chercheuse, autrice et membre du comité de rédaction d’Alternatives théâtrales ; Maryam Karroubi, directrice artistique d’Artistan ; Christophe Slagmuylder, directeur du Kunstenfestivaldesarts ; Amin Zamani, chercheur, doctorant en Arts du Spectacle à l’Université Libre de Bruxelles.
Conception et animation : Sylvie Martin-Lahmani, codirectrice de publication d’Alternatives théâtrales en complicité avec Laurence Van Goethem.

Entrée libre. Drink offert. La Bellone, rue de Flandre 46, 1000 Bruxelles.

Remise du “Prix mémoire” : mention spéciale pour Mathilde Florica, ancienne étudiante de la filière Arts du spectacle vivant

Alda Greoli, Ministre de la culture et de l’enfance, Frédéric Delcor, Secrétaire général de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Michel Guérin, Directeur-coordinateur de l’Observatoire des politiques culturelles, ont le plaisir de vous inviter à la séance de remise officielle du «Prix du mémoire » et du « Soutien à la recherche doctorale » décernés par l’Observatoire, pour l’année académique 2016/2017,

le mercredi 17 mai 2017 à 11h00,

au Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Boulevard Léopold II, 44 | B-1080 Bruxelles
Salle 27 septembre (« La petite maison » – M46)

Au programme :

De 11h00 à 12h30, remise des prix à :

François BARTHÉLEMY, lauréat du « Prix du mémoire de l’OPC », intitulé « Le financement participatif peut-il contribuer au développement et à la diversité des expressions culturelles ?».

Mathilde FLORICA, qui reçoit une mention spéciale  pour son mémoire « La création en solo dans le cirque contemporain : influence de la formation supérieure et des politiques culturelles sur les créations en FW-B ».

Antoine VANDENBULKE, qui remporte le prix du « Soutien à la recherche doctorale » pour son projet de thèse  « Les aspects juridiques du financement des arts de la scène. Approche comparée et contextuelle (France, Belgique, USA) ».

La Ministre de la culture, Alda Greoli, clôturera la séance.

De 12h30 à 13h00 : animation circassienne et drink.

Prière de confirmer votre présence et celle des personnes vous accompagnant,
pour le 10 mai au plus tard : opc@cfwb.be

Pour plus d’infos sur le soutien à la recherche, rendez-vous sur notre site internet (http://www.opc.cfwb.be/index.php?id=10464).

Au plaisir de vous compter parmi nous,
L’équipe de l’Observatoire des politiques culturelles

Workshop Spectacle Vivant/ Bernheim

Workshop Spectacle Vivant/Bernheim : édition 2017

workshop o1

photo : Neville Tranter

Depuis l’année académique 2014-2015, la filière en Arts du Spectacle Vivant de l’ULB et le domaine du Théâtre et des Arts de la Parole du Conservatoire Royal de Bruxelles poursuivent, grâce au soutient de la fondation Bernheim, une collaboration pédagogique inédite. Cette aventure conjointe prend la forme d’un trajet de workshops artistiques où praticiens et universitaires se rencontrent pour une expérience collective et intensive qui aboutit à la présentation d’un résultat artistique concret (spectacle, performance ou autre intervention artistique). L’idée n’est ni de transformer les universitaires en artistes ni d’« académiser » les artistes mais bien de permettre à chacun de quitter sa zone de confort, d’oublier son contexte institutionnel pour expérimenter ensemble de nouvelles pratiques artistiques (performance, théâtre documentaire, théâtre d’objet,…)

Pour l’édition 2017, cette aventure se concentrera sur les enjeux du théâtre de participation et de la marionnette en tant que médium artistique spécifique.

Programme : 2 mai 14 heures. Accueil et présentation des artistes à De Kriekelaar (86 rue Gallait 86, 1030 Schaerbeek). Brève introduction aux thématiques qui seront développées dans les workshops.

2-11 mai. Ateliers pratiques. Encadrés par les artistes de renommées internationales Airan Berg, Martina Winkel et Neville Tranter, les étudiants apprendront à manipuler et/ou créer leurs marionnettes, à interagir avec elles en même temps qu’avec les autres participants.

11 mai 18 heures. Le travail, constamment mis en lien avec une réflexion sur le sens et les modalités de la participation, fera l’objet d’une représentation publique à De Kriekelaar, 86 rue Gallait 86, 1030 Schaerbeek.

 

Informations supplémentaires:  Karolina.Svobodova@ulb.ac.be

Workshop ULB/Conservatoire édition 2017 : Une rencontre autour de la marionnette et de la pARTicipation. Pour une interaction avec l’objet et avec l’Autre

tranter

photo : Neville Tranter

 

Depuis l’année académique 2014-2015, la filière en Arts du Spectacle Vivant de l’ULB et le domaine du Théâtre et des Arts de la Parole du Conservatoire Royal de Bruxelles poursuivent, grâce au soutient de la fondation Bernheim, une collaboration pédagogique inédite. Cette aventure conjointe prend la forme d’un trajet de workshops artistiques où praticiens et universitaires se rencontrent pour une expérience collective et intensive qui aboutit à la présentation d’un résultat artistique concret (spectacle, performance ou autre intervention artistique). L’idée n’est ni de transformer les universitaires en artistes ni d’« académiser » les artistes mais bien de permettre à chacun de quitter sa zone de confort, d’oublier son contexte institutionnel pour expérimenter ensemble de nouvelles pratiques artistiques (performance, théâtre documentaire, théâtre d’objet,…)

Pour l’édition 2017, cette aventure se concentrera sur les enjeux du théâtre de participation et de la marionnette en tant que médium artistique spécifique.

Encadrés par les artistes de renommées internationales Airan Berg, Martina Winkel et Neville Tranter, les étudiants apprendront à manipuler et/ou créer leurs marionnettes, à interagir avec elles en même temps qu’avec les autres participants. Le travail, constamment mis en lien avec une réflexion sur le sens et les modalités de la participation, sera présenté le 11 mai lors d’une représentation publique (lieu à préciser).